vendredi 10 février 2017

Science de la pensée

L'oeuvre des penseurs modernes a souvent une origine ridicule, dit une étude. Par exemple celle de Foucault résulte d'une révolte contre une société qui l'empêche d'être heureux. Or, sur le tard, il découvre aux USA des conditions de vie idéales. S'il les avait trouvées plus tôt, son oeuvre, qui a secoué le monde, n'aurait pas été écrite. 

Il en est de même du marxisme. Il repose sur la "dialectique", pour changer le monde, il faut opposer à son principe, son inverse. Cette idée d'un gamin (Marx l'a découverte lorsqu'il étudiait Hegel), a été absorbée sans aucune critique par des milliards de personnes, dont certaines se disent des surhommes. 

Et si la science des idées, et des sociétés, consistait à nous débarrasser des développements compliqués qui nous masquent les prémices, stupides, sur lesquelles sont construites les théories qui nous mènent par le bout du nez ?