mardi 29 août 2017

A rebours

Un esthète hypocondriaque cherche le bonheur dans sa chambre. En réaction à la société qu'il abhorre, il ne trouve sa satisfaction que dans un art décadent qui imite la laideur. 

Ce qui donne à Huysmans l'occasion de faire un exposé à la Bouvard et Pécuchet de l'art de son temps, et de donner libre cours à une érudition confondante. C'est surtout un exercice de style extraordinairement brillant. 

Mais est-ce beaucoup plus qu'un exercice de style ? Lorsque l'on voit ce qu'il dit de Gustave Moreau, de Villiers de l'Isle Adam et de quelques autres de ses amis, on peut se demander si ce n'est pas un manifeste d'auto satisfaction à la gloire de leur génie collectif. 

Où l'on comprend pourquoi certains s'extasient devant un tableau blanc ou une salle d'exposition vide ?