samedi 1 avril 2017

Mammouth

Il y a des années, j'ai rencontré des sommités d'Internet. Elles m'ont dit que ce qui faisait voir un billet étaient les images. Les vidéos, c'est encore mieux. Cela semblait évident. 

Or, au moins pour ce blog, il n'en est rien. Le pire de tout est la vidéo. Les blogs à vidéo font très peu de vues. Les billets à image, pas mieux. Ce qui vend (si j'en crois les statistiques douteuses de Google), ce sont les mots, le texte, les thèmes des billets, voire le style. Un billet populaire peut avoir 30 fois plus de vues qu'un billet à vidéo. En fait, ce qui fait le succès sur Internet, c'est une sorte de génie qui va trouver quelque-chose qui entre en résonance avec l'esprit de la société. Cela va d'un immense professionnalisme à l'anglo-saxonne à de la déglingue totale, très française. 

La morale de cette histoire, c'est que je suis incroyablement crédule. Et je ne suis pas le seul. La "post truth" n'est pas d'aujourd'hui. La société est divisée entre les beaux parleurs et ceux qui les croient. C'est étonnant à quel point nous sommes confiants. Ce qui change, c'est, peut-être, que l'on commence à s'en apercevoir. Et que cela suscite un sentiment de mécontentement qui risque d'avoir des conséquences disproportionnées...