dimanche 2 avril 2017

Guyane

Une manifestante, ce matin, chez France Info, s'étonnait que le gouvernement résiste autant aux revendications guyanaises. Après tout, il n'en porterait pas les conséquences, puisqu'il allait être remplacé !

Prise d'otages ? La Guyane serait-elle devenue un parasite de la collectivité nationale ? Moment d'un changement ? L'acquisition de la Guyane par la France résultait d'un consensus impérialiste ou colonialiste, ou quelque-chose allant dans le sens d'une expansion territoriale maximale. Il est possible que tout le monde y ait trouvé son compte. Ce compte n'y est plus. Le monde moderne demande une égalité de contribution. Comme on le voit ailleurs aussi, en Grande Bretagne, en Espagne ou en Belgique, ou même en Europe, avec la question des déficits équilibrés. Ne faudrait-il pas réfléchir à un nouveau "contrat social" ? Le préliminaire à celui-ci serait probablement d'aider les parties du pays qui se sentent le moins la fibre nationale à atteindre l'autonomie économique (la Corse ?), alors elles auraient le choix de leur destinée.