mardi 7 février 2017

Tous communistes ?

La littérature du demi siècle dernier montre une division sociale radicale. Chaque partie de la société recevait une éducation qui la spécialisait. En particulier, "l'élite" avait une pensée incompréhensible par le peuple. Tout ceci a changé. On comprend aujourd'hui l'élite d'hier. Et on découvre qu'elle s'est heurtée à des difficultés qu'elle n'a pas surmontées. 

Changement ? Massification de l'enseignement. Et si cette massification avait été le vrai communisme ? Et s'il n'y avait plus d'élite, à proprement parler ? Et si le bien commun, par excellence, de l'humanité c'était la raison ?  Et si, désormais, plus ou moins bien mais suffisamment pour qu'elle ne fournisse plus un avantage concurrentiel à certaines classes sociales, elle était partagée ?