jeudi 16 février 2017

Théo

J'ai mis du temps à comprendre que "Théo" était probablement un enfant d'immigrés. Des invités de France Info parlaient de la question des maltraitances que la police fait subir aux minorités (il y a une semaine). J'en ai tiré un sentiment désagréable d'injustice et d'impuissance à résoudre cette question. 

Mais les bavures de la police tuent régulièrement des non minoritaires. En outre, quand on l'agresse, ce qui est fréquent, puisqu'elle assure le maintien de l'ordre, le journaliste traite froidement ses pertes. Elle ne fait que son travail. Les invités de France Info disaient qu'étant blancs, ils ne risquaient pas la discrimination policière. Ils oubliaient qu'ils ne vivent pas dans les banlieues où l'on casse tout pour manifester son mécontentement. Même si celui-ci est légitime, la situation est peut-être difficile à vivre.

Le policier est un homme. Le peu de considérations que l'on a pour lui ne l'encourage-t-il pas à se faire justice ? Comme dans un film de Clint Eastwood ? D'où bavure ? Et si elle était avant tout le résultat du mauvais état de la société ? Et si accuser la police était un moyen de nous masquer nos responsabilités ?