dimanche 5 février 2017

La tentation de François

Sans en parler à personne, François Fillon aurait augmenté, significativement, ses revenus. La raison n'en est pas claire. Il a une famille nombreuse, une femme au foyer, un château, et peut-être des loisirs dispendieux (c'est un pilote de course, d'après ce que j'ai lu). Il semble, aussi, convaincu d'être la droiture faite homme. Un modèle de vertu chrétienne, peut-être. En outre, la manoeuvre semblait inoffensive. C'était un peu comme exploiter astucieusement les dispositions d'une loi pour diminuer ses impôts. En conséquence, il n'a pas dû comprendre qu'il commettait une infraction. Voici ce que je retire de ce que je lis ou entend. 

Cela m'a rappelé une remarque faite par une étudiante marocaine : dans son pays, les trottoirs sont encombrés, le piéton ne peut pas y circuler, alors qu'il est illégal de marcher dans la rue. Que faire ? Nous sommes probablement tous des François Fillon en puissance. Il faudrait envisager de construire une société dans laquelle puisse vivre autre chose que des saints et martyrs.