samedi 11 février 2017

Enrichir le patron

Une de mes batailles perdues. Faire comprendre à l'entrepreneur français qu'une entreprise doit être rentable. Qu'est-ce qui bloque ? Le patron français se contente de peu. Mais, se sachant précaire, il impose des conditions de misère à ses sous-traitants et à ses employés, il ne paie pas ses stagiaires, il tire tout ce qu'il le peut l'Etat, et là il fait preuve de génie, et il fait des entorses à la légalité. 

Mais, il faut du cash pour résister aux aléas de la vie. Surtout, être un entrepreneur, c'est chercher sans cesse du neuf, ce qui demande d'avoir des moyens d'investir. Et cet investissement, c'est, aussi, bien payer ceux avec lesquels on travaille : parce qu'on les a amenés à un tel niveau de compétence qu'ils sont bien supérieurs à ce que l'on trouve ailleurs, et qu'ils nous font donc gagner beaucoup d'argent. 

Interrogez un entrepreneur allemand, voilà ce qu'il vous dira. Mais il ne s'arrêtera pas là. Tout son effort consistera à maîtriser un savoir-faire unique. Et c'est pour cela qu'il peut imposer des prix élevés à ses clients. Parce qu'il est fier de son entreprise. Ce qui fait la pauvreté de l'entreprise française, c'est le manque de confiance en soi de son dirigeant. Voilà mon opinion.