lundi 13 février 2017

Du scandale comme test d'optimisme

M.Macron, homme à abattre, pour les prochaines élections ? Va-t-il être victime d'un scandale ? 

Le scandale a du bon ! Il permet de voir ce qui se cache derrière une apparence. Quelqu'un comme M.Sarkozy a subi du Fillon puissance 13 sans en être affecté. Il répond à l'attaque, par une attaque plus violente, façon "crocs de boucher". Idem pour MM.Le Pen, Trump ou Clinton.  Mais chacun a un registre qui lui est propre. Il correspond à l'homme. 

C'est que le psychologue Martin Seligman appellerait un "test d'optimisme". Le scandale permet de savoir ce qu'un homme fait face au pépin. L'optimiste est stimulé, ses forces sont décuplées ! Martin Seligman a même établi une corrélation entre optimisme et succès, dans tous les domaines qu'il a étudiés : de la vente d'assurances, à l'éducation, en passant par les jeux olympiques. Toutes les professions à risque, pilotes d'essais, pompiers, PDG, sont optimistes !

(Quant à M.Fillon, le test semble le montrer un tantinet dépressif. Il ne ferait pas un bon vendeur d'assurances.)